HISTORIQUE
...
  • 1932

    Créée en 1932 à l’initiative de Viticulteurs et de Négociants, l’ORECO avait pour rôle de réguler le marché des eaux-de-vie des Charentes, de faciliter les crédits sur stocks, de privilégier la valorisation du produit par le vieillissement. L’Organisation avait adopté la formule et les réglementations des Magasins Généraux. En Juillet 1932, dans une situation économique tendue pour le Cognac (crise de 1929 et prohibition aux Etats-Unis), l’Assemblée Générale réunie 87 actionnaires (viticulteurs et des négociants) au 23 de la Rue Bayard à Cognac. Le 30 Juin 1933 le stock s’élève à 1500 Hl d’alcool pur. la Société emploie 2 personne : une secrétaire et un homme de chai . Au cours de l’exercice 1933/1934 le siège de la Société est transféré Boulevard Oscar Planat.

  • 1945

    Réorganisée en 1946 par Maurice HENNESSY et Henri COQUILLAUD, ORECO avait essentiellement pour but, après les difficultés de la Guerre, de contribuer à l’amélioration des conditions de stockage, à l’allongement de la durée du vieillissement, dans le souci de promouvoir la notion de qualité des eaux-de-vie de cognac. Le stock augmente doucement, surtout en campagne et dans les années 70 l’Oreco gère plus d’une centaine d’entrepôts répartis dans les propriétés viticoles, sur les deux charentes de Saintes à Angoulème et de Matha à Montguyon !

  • 1975…

    Après l’abondante récolte de 1975 et les mesures anti crise de l’interprofession (1 hlAp par Ha) Construction du site de Merpins en 3 phases de 1974 à 1996

  • 2000

    Le site de Merpins s’avère vite trop juste pour la demande de stockage toujours croissante et Oreco décide de quitter progressivement les trop nombreux petits chais loués en campagne pour acquérir des sites plus importants et plus proches de Cognac. C’est le cas de la Pierre Levée sur la commune de Chateaubernard puis de Saint Martin à Cognac, racheté à Martell en 2003. En 2008, les travaux d’extension du site de Merpins reprennent avec le projet de 9 chais de 20 000 hlvol. Le rachat des terrains voisins sur le hameau de Bellevue va ensuite permettre de construire 8 nouveaux chais, mais de 40 000 hlvol chacun! Le site atteint le million d’hectolitres fin 2014. Aujourd’hui, l’abandon du projet de déviation ouvre de nouvelles perspectives pour poursuivre l’expension industrielle du premier site de stockage d’eaux de vie de Cognac.

  • 2015

    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Odio ea necessitatibus quo velit natus cupiditate qui alias possimus ab praesentium nostrum quidem obcaecati nesciunt! Molestiae officiis voluptate excepturi rem veritatis eum aliquam qui laborum non ipsam ullam tempore reprehenderit illum eligendi cumque mollitia temporibus! Natus dicta qui est optio rerum.

< Données financières